Le Moniteur des pharmacies n° 3151 du 17/11/2016
 

COMMUNICATION

Stratégies

L’équipe

CHLOÉ DEVIS 

Si on les voit souvent à l’officine, c’est rarement pour eux. Pourtant, les aidants sont susceptibles de rencontrer des difficultés qui doivent amener le pharmacien à réagir en tant que professionnel de santé de premier recours.

mobilisés au quotidien auprès de leurs proches malades tout en restant soumis à leurs propres obligations personnelles et professionnelles, confrontés à l’évolution de la pathologie qui implique une disponibilité croissante et, souvent, une dégradation de la relation avec l’aidé… les aidants sont particulièrement exposés à l’épuisement et au stress. Avec des risques pathologiques élevés : «   Au bout de trois ans, la dépression touche un aidant sur deux et, dans le cas de la maladie d’Alzheimer, un tiers d’entre eux décèdent avant l’aidé   », indique ainsi Alice Steenhouwer, responsable administratif et partenariats de l’association Avec nos proches. De surcroît, «   ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK