Le Moniteur des pharmacies n° 3151 du 17/11/2016
 

Expertise

Questions de comptoir

DENIS RICHARD  

Bien tolérées et très actives par voie orale, les fluoroquinolones sont indiquées dans les infections urinaires, prostatiques et respiratoires. Le risque d’émergence de résistances bactériennes nécessite toutefois de les utiliser à bon escient.

MODE D’ACTION ET SPECTRE ANTIBACTÉRIEN Cible : l'ADN bactérien Les fluoroquinolones (ou quinolones de 2e génération) dérivent des quinolones de 1re génération (voir encadré) par l’ajout d’un atome de fluor d’où une activité in vitro environ cent fois supérieure. Elles agissent sur deux enzymes indispensables à l’élongation de l’ADN bactérien. Classiquement on distingue : les fluoroquinolones urinaires, habituellement actives sur Escherichia coli, Proteus, Klebsiella et Enterobacter ; les fluoroquinolones systémiques, habituellement actives sur les entérobactéries, les germes intracellulaires (légionelles, mycoplasmes...), les staphylocoques sensibles à la pénicilline, Hæmophilus influenzæ, Pseudomonas æruginosa et des germes moins courants ; les fluoroquinolones antipneumococciques qui ont un spectre étendu, aux streptocoques (dont le pneumocoque), y compris les souches résistantes à la pénicilline et aux ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK