Le Moniteur des pharmacies n° 3150 du 10/11/2016
 

Expertise

Autour du médicament

YOLANDE GAUTHIER 


L’Assistance publique-hôpitaux de paris (AP-HP) appelle les victimes d’attentats à participer à l’essai clinique Paris MEM, pour tester une technique de soins adaptée aux patients souffrant de stress post-traumatique : le blocage de la reconsolidation mnésique. Cette technique consiste à évoquer une situation traumatisante avec un clinicien spécifiquement formé, une heure après avoir pris du propranolol. Après 6 séances hebdomadaires, la dimension émotionnelle du souvenir diminuerait. Une quinzaine de centres participeront à cette recherche, dont les résultats sont attendus à l’automne 2018. L’objectif est d’inclure 400 personnes d’ici avril 2017. L’étude s’adresse à des sujets majeurs (à l’exclusion des femmes enceintes), affiliés à la Sécurité sociale, qui ressentent des difficultés à reprendre une vie normale depuis les attentats et qui peuvent se rendre disponibles environ une fois par semaine pendant 8 ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK