Le Moniteur des pharmacies n° 3150 du 10/11/2016
 

Services

Les indispensables

MATTHIEU VANDENDRIESSCHE 


Pour les clients des officines, une pharmacie moderne ce n’est pas d’abord des linéaires digitaux ou des bornes interactives, mais des officinaux qui se mettent à leur disposition pour le conseil ou le commentaire d’ordonnances. « Le digital vient seulement en support de la relation », constate Stéphanie Corre Le Bail, directrice Santé Qualité Formation de Giropharm, commentant les résultats d’une enquête menée en mars dernier par l’Ifop pour le compte de l’enseigne. Cette enquête montre, par ailleurs, que le pharmacien habituel des patients-clients est plutôt reconnu comme accueillant et sympathique, mais beaucoup moins comme prévenant, intéressé au cas de chacun ou devançant les besoins non exprimés. « Le pharmacien est très souvent en retrait par rapport aux attentes des patients. » Les attentes prioritaires exprimées à travers cette enquête ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK