Le Moniteur des pharmacies n° 3150 du 10/11/2016
 

CONCILIATION MÉDICAMENTEUSE

Expertise

Ouverture

ANNE DROUADAINE 


Faut-il conseiller aux patients de lire la notice des médicaments ? Car si cet acte, pourtant fastidieux, voire incompréhensible, apparaît comme un fait plutôt positif pour détecter d’éventuels effets indésirables et éviter les interactions médicamenteuses, 18,5 % des patients qui l’effectuent ne débutent pas leur traitement ou l’arrêtent s’ils l’ont déjà commencé. C’est le résultat d’une enquête conduite par le Cercle de recherche et de réflexion en néphrologie sur la lecture des notices médicamenteuses et les conséquences potentielles sur l’observance thérapeutique. 339 adultes insuffisants rénaux ont participé à cette étude, publiée dans l’édition de novembre de Néphrologie & Thérapeutique. Âgés de 67,4 ans en moyenne et souvent polypathologiques, les patients étaient 65,1 % à lire la notice de leurs médicaments. 14,5 % ont recherché des informations sur d’autres médias, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK