Le Moniteur des pharmacies n° 3150 du 10/11/2016
 

QU’EST-CE QUE JE RISQUE SI…

Stratégies

Vos droits

FRANCK L’HERMITTE , ANNE-CHARLOTTE NAVARRO , FRANCK L’HERMITTE , ANNE-CHARLOTTE NAVARRO 

Si l’apport du dossier pharmaceutique pour les pharmaciens est indéniable, le patient a parfois du mal à s’en rendre compte. Mais que risque un pharmacien qui a ouvert un DP sans l’accord de son patient ?

Laura, convaincue de l’intérêt du dossier pharmaceutique (DP) a pris pour habitude d’en créer automatiquement un pour chaque patient se présentant à la pharmacie. Souvent débordée, elle n’a pas toujours le temps d’expliquer au patient cette action et d’obtenir son autorisation. Hier, Jeanine, cliente fidèle de l’officine, arrive mécontente. Elle a appris par une autre officine, que Laura, sa pharmacienne, lui avait créé un DP sans lui en parler. Jeanine menace de porter plainte car Laura a trahi sa confiance. Que risque Laura ? L’article L. 1111-23 du Code de la santé publique dispose que « le dossier pharmaceutique doit être créé après avoir recueilli l’accord exprès du patient ». L’article R. 1111-20-3 du même code précise que le pharmacien doit remettre au patient une attestation de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK