Le Moniteur des pharmacies n° 3149 du 03/11/2016
 

RETOUR AU DOMICILE

Temps Forts

Enjeux

ÉMILIE BOLLINGER 

Les programmes d’accompagnement par l’Assurance maladie des patients après une hospitalisation font encore globalement l’impasse sur l’officine. Les pharmaciens y ont pourtant toute leur place. Mais si ces dispositifs sont facteurs d’économies pour la collectivité, ils ne génèrent pour le moment pas de ressources supplémentaires pour l’officine.

Le sujet sera sûrement au menu de la négociation conventionnelle qui va s’ouvrir en janvier prochain entre les syndicats et l’Assurance maladie. Car, lorsqu’en 2010, celle-ci a lancé ses premières expérimentations de programmes d’accompagnement du retour à domicile (PRADO) par les professionnels de santé libéraux, elle semble avoir zappé les pharmaciens. Ces programmes, qui prennent un grand essor, visent à organiser, sous la houlette d’un conseiller de l’Assurance maladie, la prise en charge en ville du patient dans le cadre d’un protocole précisant l’intervention de chacun. Une demi-douzaine de situations sont aujourd’hui concernées, depuis les premières expériences sur les retours de maternité à la chirurgie orthopédique. «   Pendant longtemps, les pharmaciens n’étaient même pas représentés au comité de pilotage ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK