Le Moniteur des pharmacies n° 3147 du 20/10/2016
 

PRATIQUES PROFESSIONNELLES

Temps Forts

Focus

MAGALI CLAUSENER 

Une étude du cabinet de conseil Asterès révèle qu’une ouverture de la communication des groupements permettrait de réaliser d’énormes économies en termes de santé publique. Et de créer des emplois.

A la demande de groupements, le cabinet de conseil Asterès a réalisé une étude économétrique de l’impact qu’aurait la communication des groupements sur le système de santé français. A partir de comparaisons internationales (Europe et Amérique du Nord notamment), il estime qu’une communication des groupements permettrait à l’Assurance maladie d’économiser 1,3 milliard d’euros par an. Ces économies seraient liées à trois grandes thématiques : l’amélioration de l’observance (130 M€) ; le suivi des patients chroniques (diabète : 850 M€, cholestérol : 170 M€, hypertension : 80 M€) ; la gestion des traitements avec notamment la prévention des accidents iatrogènes (65 M€). Une communication maîtrisée et régulée La communication des groupements s’avérerait aussi efficace dans le domaine de la prévention (campagnes, dépistage, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK