Le Moniteur des pharmacies n° 3147 du 20/10/2016
 

Expertise

Autour du médicament

ANNE DROUADAINE 


Des chercheurs se sont intéressés au lien entre exposition in utero aux antidépresseurs de la classe des ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine) et survenue de troubles du langage et de la parole, troubles liés aux compétences scolaires et troubles spécifiques du développement moteur. L’analyse rétrospective a porté sur une cohorte de 56 340 enfants. Elle révèle que les enfants dont la mère a été traitée par ISRS pour des troubles dépressifs durant la grossesse ont un risque accru de 63 % de développer des troubles de la parole et du langage par rapport à ceux dont la mère ne présente pas de troubles dépressifs. Et il est augmenté de 37 % par rapport à ceux dont la mère a des troubles dépressifs non traités par ISRS durant la grossesse. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK