Le Moniteur des pharmacies n° 3146 du 13/10/2016
 

Edito

Edito

PAR LAURENT LEFORT,

RÉDACTEUR EN CHEF


Il s’agit de deux informations hospitalières – plus exactement inhospitalières - qui n’ont rien à voir l’une avec l’autre mais qui finalement se tricotent assez bien ensemble. Une étude américaine tend à démontrer que le traitement par antibiotique d’un patient hospitalisé augmente le risque que le patient suivant, occupant le même lit, développe une infection à Clostridium difficile. Soit les antibiotiques ont favorisé une colonisation du premier patient par C. difficile et cette colonisation a persisté dans l’environnement pour infecter le patient suivant ; soit les antibiotiques ont modifié le microbiome du premier patient, favorisant des bactéries qui augmentent le risque d’infection par C. difficile, et ce sont ces bactéries qui ont persisté dans l’environnement. Quelle qu’en soit la raison, ce résultat permet de comprendre le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...