Le Moniteur des pharmacies n° 3146 du 08/10/2016
 

Expertise

Questions de comptoir

YOLANDE GAUTHIER 


réponse Oui, l’ANSM rapporte 18 cas de migration de l’implant contraceptif à l’étonogestrel dans des vaisseaux sanguins ou dans la paroi thoracique. Le retrait sous guidage échographique ou via une intervention chirurgicale ou endovasculaire peut alors être nécessaire. Il est fortement recommandé que Nexplanon soit inséré et retiré uniquement par des professionnels de santé formés à l’utilisation de l’applicateur. Une formation pratique en présentiel doit être privilégiée par rapport à une formation virtuelle en ligne. Après l’insertion, la patiente doit être capable de palper l’implant sous la peau du bras. Source : ANSM.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...