Le Moniteur des pharmacies n° 3145 du 06/10/2016
 

QU’EST-CE QUE JE RISQUE SI…

Stratégies

Vos droits

FRANCK L’HERMITTE , ANNE-CHARLOTTE NAVARRO , FRANCK L’HERMITTE , ANNE-CHARLOTTE NAVARRO 

Décompter la caisse, ouvrir ou fermer la pharmacie sont des activités à forte responsabilité souvent attribuée au pharmacien adjoint de l’officine. Peut-il refuser de les assumer ?

Paul, pharmacien adjoint dans une officine, compte la caisse chaque soir après la fermeture. Cette activité représente environ 15 minutes de travail. Cette mission n’est pas inscrite dans son contrat de travail, ni sur aucun autre document. Cette tâche est lourde de responsabilité et l’oblige à rester après la fermeture au public de l’officine. Il s’interroge. Peut-il refuser de compter la caisse le soir en qualité de pharmacien adjoint ? Le pharmacien adjoint intervient dans l’officine en vertu d’un contrat de travail, par lequel le salarié se place sous l’autorité de l’employeur. A ce titre, il doit effectuer les missions qui lui sont confiées selon les directives de son employeur. En cas de refus, ce dernier peut décider de licencier le salarié pour faute. Toutefois, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...