Le Moniteur des pharmacies n° 3143 du 17/09/2016
 

Expertise

Questions de comptoir

YOLANDE GAUTHIER 


réponse Une cigarette électronique pourrait entrer dans le champ des produits de santé en tant que médicament si elle revendique une action d’aide au sevrage tabagique et/ou si la teneur en nicotine du liquide est supérieure au seuil de 20 mg/ml fixé pour les produits de vapotage. Aucun fabricant n’a, à ce jour, déposé de demande d’AMM pour une cigarette électronique ou un flacon de recharge. Ces produits sont donc actuellement considérés comme des produits de consommation courante, qui ne peuvent pas être vendus en pharmacie. Dans l’hypothèse où une cartouche ou un flacon de recharge obtiendrait une AMM pour le sevrage tabagique, la cigarette électronique relèverait alors du statut de dispositif médical permettant l’administration d’un médicament. Source : ANSM.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...