Le Moniteur des pharmacies n° 3143 du 17/09/2016
 

Expertise

Formation

Manifestation iatrogène potentiellement grave liée à de nombreux médicaments, l’effet antabuse peut aussi être recherché comme aide au maintien de l’abstinence chez le patient alcoolodépendant.

Qu’est-ce que c’est ? L’effet antabuse est une réaction physiologique désagréable due à une accumulation dans l’organisme d’acétaldéhyde (ou éthanal), molécule vasodilatatrice. L’effet antabuse s’exprime donc cliniquement par des manifestations de vasodilatation (flush facial, bouffées de chaleur vasomotrices, céphalées, sueurs abondantes, hypotension artérielle avec tachycardie réactionnelle, malaise ou vertiges), mais aussi par des nausées, des vomissements, des diarrhées, et éventuellement par une confusion mentale, une ataxie, des convulsions, une dépression respiratoire, des troubles cardiaques graves voire un collapsus. Quelle en est la cause ? L’effet antabuse apparaît 10 minutes à 1 heure après l’ingestion d’alcool, même en faible quantité, par une personne exposée à des substances (médicamenteuses ou non) qui diminuent le métabolisme hépatique ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...