Le Moniteur des pharmacies n° 3142 du 10/09/2016
 

VOS RÉACTIONS

Vous avez la parole

Vous avez la parole


« Cela coûte moins cher à la CPAM de rembourser 2 collyres pour une personne âgée qui a du mal à mettre une goutte, que de payer une infirmière pour venir la mettre tous les jours ! Parfois, ils feraient mieux de réfléchir avant de sanctionner ! » «  Il y a aussi cet aspect financier des délégués de l’Assurance maladie qui viennent chez nous. Ça n'existait pas avant les génériques (…) : cette nouvelle charge salariale pour la Sécu, ainsi que les frais de restaurant, le véhicule, ça vient en déduction des économies provoquées par les génériques, non ? Et c'est la porte ouverte à un contrôle vassalisant de plus en plus notre métier (…). » ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...