Le Moniteur des pharmacies n° 3140 du 27/08/2016
 

SANTÉ DES SALARIÉS

Stratégies

L’équipe

CHLOÉ DEVIS 

Le personnel officinal n’est pas épargné par le développement des troubles musculosquelettiques, ces pathologies qui affectent les tissus situés à la périphérie des articulations. Opter pour des équipements adaptés et changer certaines habitudes de travail permettent de réduire le risque.

En tête des maladies professionnelles, les troubles musculosquelettiques (TMS) se traduisent par des douleurs à l’épaule, au coude, au poignet et au dos et peuvent entraîner des gênes fonctionnelles parfois invalidantes. Mais ces effets étant différés, elles sont encore trop souvent ignorées des employeurs, comme des salariés eux-mêmes. Pourtant, en prenant certaines précautions, et ce, si possible, dès la phase de l’agencement, on peut non seulement améliorer au quotidien le confort de travail de l’équipe, mais aussi prévenir des maux qui se répercutent sur l’entreprise en termes de productivité et d’absentéisme. Document unique Premier jalon, réaliser son Document unique, «   une obligation légale   ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...