Le Moniteur des pharmacies n° 3139 du 20/08/2016
 

ÉCONOMIE, DÉONTOLOGIE...

Temps Forts

Enjeux

LOAN TRANTHIMY, MARJOLAINE LABERTONIÈRE ET MATTHIEU VANDENDRIESSCHE 

Deux ans après la mobilisation sans précédent des pharmaciens contre la loi Macron en 2014, la profession attend l’arbitrage ministériel sur trois dossiers sensibles : l’économie officinale, la réforme du code de déontologie et la vente en ligne.

Cette rentrée s’annonce agitée. Plus que jamais, la priorité des pharmaciens est d’enrayer la dégradation économique due aux baisses de prix des médicaments programmées par les lois de financement de la sécurité sociale successives (LFSS). Début juillet, l’ensemble des représentants de la profession a réclamé la concrétisation, avant la prochaine convention nationale pharmaceutique (en 2017), d’un engagement pluriannuel de l’État et de l’Assurance maladie en faveur de l’économie de l’officine, de l’évolution du mode de rémunération et du métier. Reçues au cabinet de la ministre de la Santé le 9 juillet, la FSPF et l’USPO ont entrevu une issue favorable à la poursuite de la redéfinition du rôle et des missions du pharmacien d’officine. Une réunion de travail du comité de liaison avec les représentants de l’Assurance maladie et de la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...