Le Moniteur des pharmacies n° 3136 du 02/07/2016
 

Temps Forts

Enjeux

LOAN TRANTHIMY 

Manifeste, affiches, consultation… Près de deux ans après la mobilisation historique de la profession pour s’opposer au projet Macron, les pharmaciens sont de nouveau appelés à faire pression sur le gouvernement et les élus.

L’instant est assez rare pour le marquer d’une pierre blanche. Après leur désunion ces dernières années, notamment autour de la réforme des honoraires, les représentants des trois syndicats (FSPF, USPO et UNPF), de l’Ordre (section A, D et E), de l’Association de pharmacie rurale (APR), des groupements (Federgy, CNGPO et UDGPO) et des étudiants (ANEPF) étaient tous présents le mardi 5 juillet à Paris dans les locaux de l’USPO. Côte à côte, ils ont affiché l’unité à l’aube de trois échéances cruciales pour l’avenir de la profession : l’élaboration du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) en septembre 2016, les négociations conventionnelles qui s’étendront de décembre 2016 à avril 2017, et les élections présidentielles. «   Nous entendons parler des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...