Le Moniteur des pharmacies n° 3136 du 02/07/2016
 

Temps Forts

Instantanés


C’était l’ultime recours. Saisi par le syndicat d’audioprothésistes UNSAF et le Collège national d’audioprothèse, le Conseil d’Etat s’est prononcé le 29 juin en faveur de la vente en officine des assistants d’écoute sous statut de dispositif médical. Pour le groupe Urgo, qui a absorbé la société Sonalto en juin 2015, cela confirme son analyse du marché de l’appareillage auditif, encore trop inaccessible au plus grand nombre. Disponibles sur Internet, en magasins d’optique et dans des enseignes d’électroménager, les appareils concurrencent les prothèses auditives posées et suivies par les audioprothésistes. « Nous exerçons une profession de santé, mais il y a la volonté d’en faire un secteur marchand », lâche Luis Godinho, le président de l’UNSAF.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...