Le Moniteur des pharmacies n° 3135 du 02/07/2016
 

Edito

Edito

PAR LAURENT LEFORT,

RÉDACTEUR EN CHEF


Alors que les syndicats, l’Ordre des pharmaciens, les groupements et les étudiants mettent la touche finale à un manifeste d’une seule voix sur les réformes à conduire pour sécuriser l’avenir de l’officine, l’Académie de médecine fait, elle aussi, entendre sa voix. Son rapport sur la prise en charge des maladies chroniques préconise de « redéfinir et valoriser le rôle du médecin généraliste ». Et la voie choisie ressemble furieusement à celle que tout le monde estime devoir emprunter. Les académiciens soulignent en effet l’intérêt d’agir dans des réseaux interdisciplinaires incluant les pharmaciens, mais dont « le généraliste reste le coordonnateur ». Ils font aussi le constat que leur exercice, « encore majoritairement conçu en cabinet individuel, n’est plus en phase avec la prise en charge des maladies chroniques qui exige des consultations de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...