Le Moniteur des pharmacies n° 3134 du 25/06/2016
 

BIOSIMILAIRES

Temps Forts

Enjeux

FRANÇOIS POUZAUD 

La réécriture de la loi autorisant la substitution par les pharmaciens des médicaments biosimilaires permettra-t-elle de faire décoller ce marché prometteur pour l’officine ? Possible, à condition de surmonter des limites économiques et des freins réglementaires.

Alors que la dégradation économique des officines s’accélère, le marché des médicaments biosimilaires, prometteur, est convoité par les pharmaciens. Avec l’espoir de rééditer le même succès qu’avec les génériques et d’en faire un nouveau levier de croissance. En 2015, le chiffre d’affaires réalisé en ville par les biosimilaires s’élève à 88 millions d’euros en prix industriels (+ 13,2 %), alors que leur taux de pénétration n’est que de 2,3 % au sein d’un marché des médicaments biologiques évalué à 4 milliards d’euros en ville et 7 milliards à l’hôpital (source : IMS Health). Sur la scène européenne, le marché français des biosimilaires reste contrasté. On peut même dire qu’il est en retrait par rapport à d’autres pays voisins comme le Danemark ou la Norvège. Mais de nombreux développements de biosimilaires sont en cours, directement liés aux ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...