Le Moniteur des pharmacies n° 3132 du 11/06/2016
 

PUBLICITÉ

TEMPS FORTS

CHLOÉ DEVIS 

Alors que l’Ordre poursuit sa consultation en vue d’un éventuel assouplissement des règles de communication officinale, le syndicat FSPF a fait connaître le point de vue de ses adhérents : plutôt tiède. La profession ferait-elle preuve d’archaïsme, selon les termes de certains groupements, ou de saine prudence ?

Preuve qu’on est loin du consensus, l’Ordre reste flou quant à la date à laquelle il dévoilera l’issue de la consultation lancée à l’automne autour de la réforme du Code de déontologie : prévue avant l’été… ou à la rentrée. Syndicats, groupements, pharmaciens et étudiants ont été invités à contribuer à la réflexion sur le droit à communiquer, jugée incontournable à l’heure d’internet. Mais la FSPF est allée plus loin en soumettant le questionnaire de l’Ordre à ses adhérents. Pour son président Philippe Gaertner, avec 700 réponses, les résultats livrent une tendance significative au sein de la profession. Et reflètent les positions de la FSPF, «   même si on s’attendait à un tout petit peu plus d’ouverture ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...