Le Moniteur des Pharmacies n° 3131 du 04/06/2016
 

Temps forts

INSTANTANÉS

L. Tranthimy*, A. Drouadaine**, Y. Gauthier***, A.-C. Navarro****, S. Bérard*****


Jusqu’ici exigées, les « conditions de détresse » des élèves demandant une contraception d’urgence sont supprimées par le décret d’application de la loi de santé paru le 28 mai 2016 au Journal officiel. Désormais, les infirmiers scolaires doivent, lors de l’entretien avec l’élève précédant l’administration de la contraception d’urgence, s’assurer que la situation correspond simplement à un cas d’urgence. « Cette décision permettra de réduire les délais d’accès à la pilule du lendemain et de faciliter le recours de celle-ci dans les établissements du second degré », indique le ministère de la Santé.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...