Le Moniteur des Pharmacies n° 3130 du 28/05/2016
 

OPTIQUE

Temps forts

ENQUÊTE

François Pouzaud

Le marché est déjà saturé, notamment par les grandes franchises nationales, mais des pharmaciens relèvent le défi de l’optique. Ceux qui souhaitent s’y investir ont intérêt à peaufiner leur projet.


De nombreux concepts lient officines et points de vente d’optique ou intègrent des corners où sont vendues des lunettes correctrices par un opticien diplômé. L’objectif ? Faire de ce secteur, où les marges sont généreuses ( jusqu’à 65 %), un relais de croissance pour les pharmaciens. Le marché de l’optique démontre pourtant qu’il n’est pas le seul à se tendre.Philippe Durand, titulaire à La Teste-de-Buch (Gironde), qui a développé un espace d’optique dans sa pharmacie depuis 1998, sait de quoi il parle. « En trois ans, le nombre de magasins d’optique a triplé sur la commune (12), dépassant le nombre de pharmacies (9) », précise-t-il. Avec l’arrivée des Afflelou, Générale d’Optique, d’un magasin mutualiste, d’un Optical Discount (qui depuis a fait faillite), d’un opticien Binocle et d’une optique Lafayette, il a vu son chiffre ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...