Le Moniteur des Pharmacies n° 3129 du 21/05/2016
 

Expertise

QUESTIONS DE COMPTOIR

Anne Drouadaine


RÉPONSE La prescription de Questran (colestyramine) chez la femme enceinte est exceptionnelle, par exemple lors d’un prurit intense lié à une cholestase gravidique sévère. Cette pathologie, survenant dans 2 cas pour 1 000 grossesses, se manifeste par un prurit intense le plus souvent nocturne et peut avoir des conséquences graves pour le nouveau-né. La colestyramine a un délai d’action de quelques jours sur le prurit mais n’a pas d’efficacité sur les perturbations biologiques. La prise devra se faire à distance de toute supplémentation car la colestyramine peut limiter l’absorption des vitamines liposolubles et de l’acide folique.Sources : Vidal ; « Ça vous gratouille », La Revue du praticien-Médecine générale, tome 29, n° 939, avril 2015.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...