Le Moniteur des Pharmacies n° 3129 du 21/05/2016
 

Temps forts

INSTANTANÉS

L. Tranthimy*, A. Drouadaine**, Y. Gauthier***, A.-C. Navarro****, L. Lefort*****


Alors que la méningococcie touche généralement les enfants et les adolescents, elle provoque depuis 2013 méningite et sepsis chez des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) aux Etats-Unis et en Europe. Des chercheurs, notamment de l’Institut Pasteur, ont étudié le génome des souches isolées au cours de l’épidémie : il s’agit de variants n’ayant évolué que très récemment. Elles présentent, entre autres, la capacité de se développer sans oxygène, aptitude commune aux gonocoques et ont donc une capacité de colonisation urétrale et rectale. De plus, une autre évolution génétique a amélioré leur capacité à se multiplier dans le sang, augmentant ainsi la virulence.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...