Le Moniteur des Pharmacies n° 3129 du 21/05/2016
 

Expertise

AUTOUR DU MÉDICAMENT

Yolande Gauthier*, Anne Drouadaine**


Une étude canadienne observationnelle parue dans Lancet Diabetes Endocrinology a comparé 10 311 hommes répartis en 3 groupes et 28 029 contrôles afin d’évaluer le risque cardiovasculaire lors d’un traitement par testostérone. En cas de traitement sur une courte période (2 mois), la mortalité était augmentée de 11 % et le risque cardiovasculaire de 26 %. Pour une durée intermédiaire (9 mois), la mortalité était diminuée mais le risque cardiovasculaire restait augmenté. Enfin, sur une longue période (35 mois), la mortalité était diminuée de 33 % et le risque cardiovasculaire de 16%. La testostérone apparaît donc bénéfique au long cours.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

La rentrée sera-t-elle pour vous l'occasion de mettre en place des nouveautés à l'officine (management, services aux patients, etc.) ?

Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...