Le Moniteur des Pharmacies n° 3129 du 21/05/2016
 

CICATRISATION

Expertise

AUTOUR DU MÉDICAMENT

Y.G.


Des chercheurs anglais du Bradford Royal Infirmary se sont associés à la firme norvégienne Biovotec pour mettre au point un pansement utilisant la fine membrane qui entoure l’œuf dans sa coquille. Une idée fondée sur un vieux remède utilisé par les Chinois. 7 à 8 coquilles suffisent pour obtenir un pansement d’environ 10 cm2, dont l’activité anti-inflammatoire, antibactérienne et réductrice de l’activité protéique a été démontrée in vitro. « La membrane de la coquille d’œuf peut aider à régénérer les cellules et à accélérer le processus de cicatrisation », soulignent les chercheurs. Le tout à faible coût, puisque la matière première est abondante dans l’industrie agroalimentaire. Les premiers essais cliniques sont prévus début 2017. Biovotec espère pouvoir commercialiser le produit en 2018.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...