Le Moniteur des Pharmacies n° 3128 du 14/05/2016
 

PILULE DE 3E ET 4E GÉNÉRATIONS

Expertise

AUTOUR DU MÉDICAMENT

Anne Drouadaine


Une enquête publiée par la Presse médicale et réalisée dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur le confirme: la controverse autour des pilules de 3e et 4e générations et de l’augmentation du risque cardiovasculaire a entraîné chez de nombreuses femmes un changement de contraception.988 femmes âgées de 18 à 55 ans ont été interrogées entre novembre et décembre 2013 via un auto-questionnaire anonyme distribué et renseigné au comptoir des 54 pharmacies. L’âge moyen des participantes était de 34 ans. 19,8 % d’entre elles étaient sous estroprogestatifs de 3e ou 4e génération en 2012. Parmi elles, 38,5 % ont déclaré avoir modifié ou suspendu leur contraception en 2013. La controverse a eu plus ou moins d’influence sur la décision du changement de contraception, cependant 40,1 % des femmes informées ont modifié leur contraception en 2013 contre ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...