Le Moniteur des Pharmacies n° 3128 du 14/05/2016
 

Expertise

AUTOUR DU MÉDICAMENT

Yolande Gauthier


C’est, d’après une étude danoise présentée au congrès de l’European Society of contraception and reproductive health (Bâle, 4-7 mai 2016), l’augmentation de la probabilité de recourir aux antidépresseurs chez les femmes qui utilisent une pilule au désogestrel ou un implant contraceptif. Le risque est plus élevé avec l’anneau vaginal (170 %), et plus faible avec une pilule au lévonorgestrel ou à la noréthistérone seule (40 %).

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...