Le Moniteur des Pharmacies n° 3127 du 07/05/2016
 

MÉDICAMENTS SANS ORDONNANCE

Temps forts

ENJEUX

Loan Tranthimy

La réglementation encadrant les bonnes pratiques de délivrance des médicaments en ligne verra-t-elle bientôt le jour ? Pas sûr. Selon l’Autorité de la concurrence, le nouveau projet d’arrêté ministériel, encore trop restrictif, retire tout intérêt à la commercialisation des médicaments sur internet tant pour le patient que pour le pharmacien.


En application de la directive européenne de 2011, les pharmaciens français ont la possibilité depuis 2013 de vendre des médicaments sans ordonnance sur internet. Depuis cette date, l’activité en ligne des pharmacies ne décolle pas. « Sur 22 401 officines recensées au 1er janvier 2015, seules 301 ont développé un site internet » à cet effet, soit 1,34 %, et « dix fois moins qu’en Allemagne », indique l’Autorité de la concurrence. En cause : un encadrement réglementaire des bonnes pratiques de dispensation trop restrictif qui freine le développement de ce marché.Un premier arrêté publié en 2013 a été annulé en 2015 par le Conseil d’Etat pour vice de forme. Un nouveau texte a été ensuite élaboré par le ministère de la Santé et transmis en 2016 pour avis à l’Autorité de la concurrence. Tout comme en 2013, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...