Le Moniteur des Pharmacies n° 3127 du 07/05/2016
 

DISSOLUTION D’UNE SOCIÉTÉ

Services

TRANSACTIONS

François Pouzaud

Suite à la cession d’un fonds de pharmacie exploité par une société, se pose la question de son éventuelle disparition. La dissolution-liquidation d’une société demeure une phase délicate qu’il s’agit de bien anticiper afin d’en minimiser le coût.


Après cession, une officine dispose d’une trésorerie, déduction faite de l’impôt sur les plus-values à long terme qui aura été réglé au moment de la cession. Les associés peuvent conserver la société et employer les fonds disponibles pour acheter une nouvelle officine. Dans le cas contraire, ils doivent procéder à la dissolution de la société.Cette opération va engendrer deux types de coûts bien distincts : ceux afférents, d’une part à la procédure en elle-même, d’autre part aux aspects fiscaux liés à la distribution aux associés des fonds détenus par la société. En effet, quand une société est liquidée, l’actif net, après paiement de tout le passif, est réparti entre les associés. Quand il est supérieur à l’ensemble des apports effectués à l’origine par les associés, la dissolution de la société fait ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...