Le Moniteur des Pharmacies n° 3126 du 30/04/2016
 

MANAGEMENT

Stratégies

L’ÉQUIPE

Chloé Devis

Des retards qui se multiplient, des tensions entre deux collaborateurs, un repli sur soi… Ces signes doivent inciter le titulaire à agir, sans tarder, avant que le malaise ne se propage à toute l’équipe. Conseils de spécialistes.


La taille restreinte des équipes officinales favorise une proximité entre le patron et ses salariés, mais elle expose aussi fortement les seconds à la personnalité du premier », estime Christophe Nguyen, consultant et cofondateur du cabinet Empreinte Humaine. De ce fait, les éventuelles carences managériales ne pardonnent pas. « Les enjeux actuels auxquels est confrontée l’officine pèsent lourdement sur les épaules du titulaire, note ainsi Bernard Kaesmann, consultant chez New Enterprise Consulting. S’il relaie cette pression sur l’équipe sans gérer la complexité des problématiques ni communiquer suffisamment, le climat de travail s’en ressentira. »D’autres facteurs peuvent dégrader la situation : un comportement de type « petit chef » au niveau hiérarchique intermédiaire, ou la charge émotionnelle liée au contact avec des publics en souffrance. Les risques sont élevés pour l’officine, sur le plan humain et sur ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...