Le Moniteur des Pharmacies n° 3126 du 30/04/2016
 

Expertise

AUTOUR DU MÉDICAMENT

Anne Drouadaine*, Yolande Gauthier**


En se basant sur les données VigiBase de l’Organisation mondiale de la santé, des chercheurs toulousains ont identifié des médicaments pouvant induire ou aggraver un syndrome d’apnée du sommeil. Au premier rang arrive l’oxybate de sodium Xyrem, un stupéfiant dépresseur du système nerveux central utilisé dans la narcolepsie et non disponible en ville. Il multiplie par 64 les risques. Vient ensuite le rofécoxib /Vioxx, retiré du marché en 2004. L’acide alendronique (Adrovance, Fosamax…), qui multiplie ce risque par 15, la digoxine par 9, la quétiapine (Xeroquel) par 7, l’ésoméprazole (Inexium) par 5, l’interféron bêta-1a (Avonex, Rebif) par 3,3 et le natalizumab (Tysabri) par 2. L’étude a été présentée au congrès de la Société française de pharmacologie et de thérapeutique (Nancy, 19-21 avril 2016).

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...