Le Moniteur des Pharmacies n° 3126 du 30/04/2016
 

GESTION

Cahier spécial

PharmagoraPlus 2016

FRANÇOIS POUZAUD


Le constat est alarmant pour les adjoints en pharmacie : fin 2014, 12 % étaient en recherche d’emploi. Ce taux de chômage est plus élevé que la moyenne nationale et trois fois supérieur à celui des cadres au niveau interprofessionnel. Ils sont, en effet, les victimes collatérales du déclin des petites officines, de la concentration du réseau et des baisses de prix autoritaires de l’Etat.Stéphane Billon, économiste de la santé, a égrainé les solutions qui permettraient de remettre en selle les adjoints. Il écarte d’emblée le numerus clausus qui n’est plus adapté et l’entrée des adjoints au capital.« Elle présente peu d’intérêt dès lors que la participation se situe en deçà des minorités de blocage des associés. » En revanche, l’ouverture du capital des officines à des tiers extérieurs pourrait être une solution mais ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...