Le Moniteur des Pharmacies n° 3125 du 23/04/2016
 

MANAGEMENT

Stratégies

L’ÉQUIPE

Chloé Devis

La délégation de tâches se pratique à l’officine quelle que soit la taille de l’équipe. Pour le titulaire, il faut vaincre des réticences et garder le contrôle. Une démarche subtile mais payante.


Il existe, dans le contexte actuel, une première bonne raison pour le titulaire de se décharger de certaines tâches au profit de son équipe : consacrer le temps libéré à d’autres priorités, d’ordre stratégique notamment. Mais « accorder davantage d’autonomie à ses collaborateurs est aussi une preuve de confiance qui améliore leur estime d’eux-mêmes, avec une augmentation des résultats, une baisse de l’absentéisme et une fidélisation des meilleurs éléments à la clé », souligne Bertrand Poulet, consultant chez Demos. Ces enjeux restent valables quelle que soit la taille de l’équipe. Cependant, souligne la consultante Brigitte Defoulny, « plus l’officine est importante, plus il devient nécessaire de déléguer ». Pourtant, « l’attitude managériale la plus répandue dans le monde officinal va dans le sens d’un certain dirigisme assorti d’exigences élevées mais pas toujours bien comprises ».Des craintes à ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...