Le Moniteur des Pharmacies n° 3125 du 23/04/2016
 

GLIPTINES

Expertise

AUTOUR DU MÉDICAMENT

Yolande Gauthier


Les inhibiteurs de la DPP-4 pourraient, d’après une étude chinoise publiée dans Science Translational Medicine, avoir un effet négatif à long terme chez les diabétiques atteints de cancer. Les chercheurs ont testé la sitagliptine (Januvia, Xelevia) et la saxagliptine (Onglyza) sur des cultures de cellules humaines cancéreuses puis sur des souris auxquelles ils avaient greffé des tumeurs coliques ou hépatiques. Ils ont constaté une augmentation du risque métastatique liée à l’activation du NRF2, un facteur stimulé par les antioxydants. D’autres travaux antérieurs suggéraient au contraire une amélioration de l’immunité tumorale avec les gliptines. Mais les produits qui activent le NRF2 « devraient être administrés avec prudence aux patients cancéreux », estiment les auteurs.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...