Le Moniteur des Pharmacies n° 3124 du 16/04/2016
 

PROCÈS

Expertise

AUTOUR DU MÉDICAMENT

Anne Drouadaine


Suite au rappel mondial de tous les lots de Méningitec en septembre 2014 pour un problème de qualité, une action judiciaire a été lancée : environ 600 personnes se sont ainsi constituées partie civile parce qu’elles estiment être (ou leurs enfants) des victimes du vaccin antiméningococcique de type C. Selon l’ANSM, des particules de rouille (composées de fer, chrome, nickel) avaient été identifiées, le plus souvent sur le bouchon et à des doses « très inférieures aux doses toxiques ».Les résultats de deux expertises demandées par l’avocat Emmanuel Ludot ont été rendus publics et ne concordent pas. Une des explications potentielles de ces divergences, outre la variation du mode d’analyse et des échantillons analysés, peut être la sensibilité de détection utilisée, plus faible dans l’étude menée par le Pr Alvarez (hôpital Raymond-Poincaré à ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...