Le Moniteur des Pharmacies n° 3123 du 09/04/2016
 

Services

ANGLE DROIT

Anne-Charlotte Navarro


Legs Suzanne, fidèle cliente de la pharmacie, et sans descendance, m’a légué 200 000 euros en remerciement de ma compétence, de mon sérieux et de mon écoute, durant toute sa maladie, j’accepte ?L’article 909 du Code civil dispose que les membres de la pharmacie qui ont prodigué des soins à une personne pendant la maladie dont elle meurt ne peuvent profiter des dispositions testamentaires qu’elle aurait prises en leur faveur pendant le cours de celle-ci. Donc vous ne pouvez pas accepter. Si vous êtes tenté, sachez que vous vous exposez à des recours des parents de Suzanne pour captation d’héritage. Elle n’a pas d’enfant, mais elle peut avoir un conjoint, des frères et sœurs, des neveux et nièces, des oncles ou tantes, des cousins.Aménagement Suite à des travaux dans l’officine, les toilettes ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...