Le Moniteur des Pharmacies n° 3122 du 02/04/2016
 

MANAGEMENT

Stratégies

L’ÉQUIPE

Chloé Devis

Quand une erreur est commise ou que des objectifs fixés ne sont pas atteints, le manager doit réagir sans attendre. Et sa critique peut même être très constructive, pour peu que certains principes soient respectés.


Le titulaire ou l’adjoint amené à rappeler à l’ordre un collaborateur de l’officine doit commencer par définir le moment opportun. S’il laisse passer trop de temps, « son intervention aura un goût de réchauffé », avertit Kareen Mazeau, directrice de CERP Rouen Formation. Inversement, « une réaction à chaud est à proscrire, au risque de laisser l’émotion l’emporter sur la raison », pointe Lætitia Fabre-Fage, consultante chez Socco Consulting. Il s’agit de prendre un minimum de recul et de préparer l’entretien. Car pas question non plus d’interpeller l’intéressé entre deux portes : « L’échange doit se dérouler dans un espace ménageant de la confidentialité, comme un bureau, à l’écart du reste de l’équipe », préconise Kareen Mazeau. Ensuite, le ton adopté ne doit pas être celui du reproche : là encore, « il faut bannir les jugements de valeur et ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...