Le Moniteur des Pharmacies n° 3121 du 26/03/2016
 

Temps forts

INSTANTANÉS

Yolande Gauthier*, Anne Drouadaine**, Anne-Charlotte Navarro***, Loan Tranthimy****


Bien que le bénéfice du dépistage individuel du cancer de la prostate par mesure du taux d’antigènes prostatiques ne soit pas démontré, ce dosage reste couramment pratiqué. 30 % des hommes de plus de 40 ans en ont réalisé un en 2009, et 27 % en 2014. Une proportion qui reste encore « élevée, en particulier chez les plus âgés », estiment les auteurs d’une étude parue dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire du 22 mars 2016. Deux brochures, l’une pour les médecins généralistes et l’autre pour les patients, rappellent que le dosage du PSA et le toucher rectal sont insuffisamment fiables comme tests de dépistage.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...