Le Moniteur des Pharmacies n° 3121 du 26/03/2016
 

Services

ANGLE DROIT

Anne-Charlotte Navarro


Qui a raison ? Jean, salarié d’une pharmacie à La Baule, a posé 18 jours ouvrables consécutifs de vacances pendant l’été. Son employeur a refusé sa demande, au motif que Jean ne pouvait pas poser 18 jours ouvrables consécutifs car La Baule est une zone touristique et son contrat de travail précise : « Le salarié ne pourra pas prendre de congé du 1er mai au 31 octobre. A titre exceptionnel, il pourra bénéficier au maximum d’une période de congés de 8 jours ouvrables consécutifs sur cette période ».Le contenu du contrat de travail est librement négocié entre les parties, c’est le principe de la liberté contractuelle. Cependant, les clauses du contrat doivent respecter la loi, ainsi que la convention collective. L’article 25 de la convention collective de la pharmacie d’officine dispose que « la durée minimum ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...