Le Moniteur des Pharmacies n° 3120 du 19/03/2016
 

Expertise

AUTOUR DU MÉDICAMENT

Yolande Gauthier*, Anne Drouadaine**


Issues de la recherche fondamentale de l’Institut Curie et désormais développées par la société de biotechnologie française Onxeo, les molécules DBAIT agissent comme des leurres en faisant croire à la cellule tumorale que le nombre d’erreurs à réparer suite à la radiothérapie est beaucoup plus élevé que la réalité. Ce faisant, la cellule tumorale « oublie de réparer son ADN » et s’autodétruit. Dans un essai de phase 1 mené chez 23 patients ayant des métastases cutanées de mélanome, l’injection de molécules DBAIT associée à la radiothérapie a permis un taux de réponse complète (disparition des nodules tumoraux) 4 fois supérieur à la radiothérapie seule.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...