Le Moniteur des Pharmacies n° 3120 du 19/03/2016
 

Expertise

AUTOUR DU MÉDICAMENT

Yolande Gauthier*, Anne Drouadaine**


Après la ménopause, l’utilisation d’estradiol par voie vaginale diminue le risque de décès cardiovasculaire. C’est ce que montre une étude finlandaise publiée dans Human Reproduction, basée sur 195 700 femmes ménopausées traitées par estrogène vaginal entre 1994 et 2009. Les chercheurs ont constaté, par rapport à la population générale du même âge, une réduction de 36 % des décès par maladie coronaire après 3 à 5 ans d’utilisation, et de 36 % des décès par AVC après 5 à 10 ans. La baisse est plus forte chez les 50 à 59 ans. Pour expliquer la diminution de l’effet protecteur de l’estradiol vaginal après plusieurs années, les auteurs avancent une meilleure réactivité des artères chez les femmes plus jeunes, ou des bénéfices plus grands de l’estradiol dans les phases précoces d’athérosclérose. En France, l’estravadiol ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...