Le Moniteur des Pharmacies n° 3120 du 19/03/2016
 

Expertise

AUTOUR DU MÉDICAMENT

Yolande Gauthier*, Anne Drouadaine**


Dans une lettre d’informations à destination des professionnels de santé, l’ANSM lance l’alerte sur l’usage détourné d’antitussifs opiacés associés aux antihistaminiques H1 à des fins « récréatives » ou de « défonce ». L’Ordre national des pharmaciens avait déjà averti en mai 2015 sur le risque d’utilisation de ces spécialités pour réaliser le « purple drank », un cocktail de codéine, prométhazine et soda. Le réseau d’addictovigilance de l’ANSM note une nette augmentation des cas depuis les premières déclarations en 2013. Des troubles de la vigilance (somnolence) et du comportement (agitation, syndrome confusionnel ou délirant) ont été relevés ainsi que des crises convulsives généralisées.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...