Le Moniteur des Pharmacies n° 3120 du 19/03/2016
 

MANAGEMENT

Stratégies

L’ÉQUIPE

Chloé Devis

La culture du résultat gagne l’officine. Et avec elle la tentation d’introduire une part de variable dans le salaire de ses collaborateurs. Entre objectifs collectifs et critères plus individualisés, l’outil doit être factuel et adaptable.


L’introduction d’une part de variable dans la rémunération peut avoir des vertus dynamisantes. Mais attention ! elle doit s’intégrer aux pratiques managériales. « Si on a peu l’habitude de communiquer, d’évoquer les résultats de l’officine, le changement paraîtra brutal », avertit Marie-Hélène Gauthey, dirigeante d’Atoopharm. Autre précaution : ne pas recourir à cet outil à la place d’une augmentation de salaire : « Quand il s’agit de récompenser une performance générale, c’est le fixe qui est concerné », souligne Sophie Cavaliero, consultante chez Gereso.Prévenir les effets perversLa part variable ne doit pas non plus être surévaluée, au risque pour le salarié de négliger certains pans de son travail pour se focaliser sur l’objectif en jeu. « Des objectifs inadaptés représentent une source de stress non négligeable », précise la consultante.Pour être pertinent, le but à atteindre doit donc être spécifique, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...