Le Moniteur des Pharmacies n° 3119 du 12/03/2016
 

LICENCIEMENT POUR FAUTE LOURDE

Entreprise

Stéphanie Bérard


Jusqu’ici, un salarié licencié pour faute lourde ne perçoit aucune indemnité de licenciement ni de congés payés. Le Conseil constitutionnel vient de déclarer cette disposition non constitutionnelle dans une décision (n° 2015-523, QPC) publiée le 2 mars 2016. Les hauts magistrats reposent leur décision sur deux arguments :• Un droit au repos bafoué Ils considèrent qu’« en privant le salarié licencié pour faute lourde de l’octroi de l’indemnité compensatrice de congé payé, les dispositions contestées portent atteinte […] au droit de repos et au droit de la protection de la santé qui découlent des exigences du onzième alinéa du Préambule de la Constitution ». • L’égalité de tous devant la loiLe Code du travail précise que la privation des indemnités de congés payés ne s’applique pas lorsque l’employeur doit adhérer à une caisse de congés (ce qui n’est pas ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...