Le Moniteur des Pharmacies n° 3116 du 20/02/2016
 

BRINTELLIX

Médicaments

Anne Drouadaine


La vortioxétine (Brintellix), qui inaugure une nouvelle classe d’antidépresseurs (voir Le Moniteur n° 3115 du 13 février 2016). Cette molécule a la particularité de pouvoir être arrêtée brutalement sans dégressivité des doses. Cette possibilité a été constatée durant les études mais n’est pour l’heure pas expliquée par le mécanisme d’action. Ce principe actif agit en effet au niveau de plusieurs types de récepteurs de neurotransmetteurs impliqués dans la régulation de l’humeur. Alors que certains antidépresseurs agissent de façon indirecte au niveau des récepteurs de la sérotonine, la vortioxétine agit directement en en bloquant certains et en en stimulant d’autres. Elle agit également sur les récepteurs à la noradrénaline, la dopamine et le glutamate. Le traitement doit durer pour un premier épisode dépressif de 8 à 12 semaines et l’efficacité est évaluée entre le 10e ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...