Le Moniteur des Pharmacies n° 3116 du 20/02/2016
 

VENTE À SOI-MÊME

Transactions

François Pouzaud

La vente du fonds à une SEL, dite « vente à soi-même », sert à récupérer des liquidités destinées à être réinvesties. C’est ce qu’a fait Maxime Houllier, titulaire à Douai. L’argent retiré de ce type de cession lui a permis de transférer son officine, d’acheter les murs de son nouvel emplacement et de racheter la clientèle de la pharmacie la plus proche.


A 29 ans, Maxime Houllier acquiert en 2006, en entreprise individuelle, une petite pharmacie de quartier proche du centre-ville de Douai (Nord) qui réalise un CA de 700 000 €. Lors des deux premières années, le chiffre d’affaires progresse de 10 %. Mais avec les baisses de prix des médicaments et les perturbations engendrées par les travaux du tram près de son officine, il retombe fin 2011 à son niveau de départ.Dès lors, Maxime Houllier n’a plus qu’une idée en tête : passer le seuil du million d’euros pour assurer la pérennité du fonds. « Il y a deux ou trois ans, j’ai évoqué la solution du regroupement avec mon confrère le plus proche, sa pharmacie étant confrontée au même problème, mais c’était compliqué car il fallait trouver impérativement un nouvel emplacement. De plus, cette ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...