Le Moniteur des Pharmacies n° 3115 du 13/02/2016
 

DROIT À L’OUBLI BANCAIRE

L’événement

Loan Tranthimy*, François Pouzaud**

Publiée au Journal officiel le 29 janvier 2016, la loi de santé améliore l’accès à l’assurance emprunteur pour les anciens malades de pathologies tel le cancer. Une avancée qui peut intéresser des pharmaciens, eux-mêmes confrontés à des difficultés pour souscrire des prêts.


Un pharmacien parisien achète une officine dans les années 2 000 où les taux d’intérêt sont élevés. Six ans plus tard, il décide à 55 ans de renégocier son emprunt pour profiter de la baisse des taux. Mais, entre-temps, sa santé s’est dégradée. L’assurance a jugé son niveau de risque trop élevé et a refusé de l’assurer. Un autre pharmacien guéri d’un cancer de la thyroïde a été confronté à la même déconvenue. « Les assureurs appliquent parfois des surprimes pouvant aller de 50 % à 200 % du tarif normal », ce qui revient d’une manière déguisée à refuser le dossier, raconte Jean-Christophe Leuret, consultant pour Magnolia Assurance et fondateur du Courtier du pharmacien. Michel Watrelos, expert-comptable du cabinet Conseils et Auditeurs Associés, rapporte que « plus le montant emprunté est important, plus le questionnaire ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...